Je suis un entrepreneur !

J’imagine que votre premier réflexe en lisant cet énoncé a été d’aller consulter mon profil LinkedIn pour connaître la nature de mon entreprise.  Et je suppose que votre deuxième réaction ressemblait à quelque chose comme « Hum…  Non, tu n’es pas un entrepreneur ! ».  Eh bien, je viens de vous prouver le contraire.  Je viens tout juste de vous vendre la première entreprise que je n’ai jamais possédée : Moi !

Je suis un entrepreneur et je l’ai toujours été.  Mais je vous en prie, ne me croyez pas sur parole.  Voyons plutôt ensemble ce qu’est un entrepreneur.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur ? 

Qu’est-ce qui qualifie une personne comme étant un entrepreneur ? Selon la définition du dictionnaire Thesaurus, un entrepreneur est « une personne qui organise ou gère toute entreprise, en particulier une compagnie, qui engage normalement une part de risque initial considérable. » Selon cette description, un entrepreneur ne doit donc pas nécessairement être propriétaire d’une compagnie, mais doit plutôt s’affairer à « organiser et gérer » tout type d’entreprise.  Regardons maintenant la définition du mot « Entreprise ».  Toujours selon Thesaurus, une entreprise est « un projet entrepris ou prévu d’être entrepris, qui comporte notamment un niveau d’importance ou de difficulté élevé ou encore qui requiert audace ou vigueur ».

Sur la base de ces définitions, j’aurais donc tendance à dire qu’un entrepreneur est un individu qui mène et entreprend, ou prévoit d’entreprendre, un projet qui requiert un niveau d’initiatives et de risques considérable. Cet individu, doté d’un esprit entrepreneurial, cultive une passion du changement, une passion de bâtir et de changer sa situation ou la situation de la compagnie pour laquelle il/elle travaille. Et oui, parmi ces derniers, certains voudront pousser l’esprit entrepreneurial jusqu’à devenir propriétaire de leur propre entreprise.

Le type d’employé le plus recherché

Contrairement à ce que vous pourriez penser, l’entrepreneur est, selon des sondages récents, le type de candidat le plus convoité.  Les chefs et propriétaires d’entreprise seraient en effet à la recherche d’individus qui dirigeraient leur division, leurs équipes et leurs projets comme s’ils géraient leur propre compagnie.  Le risque auquel ces employeurs font par contre face est de voir leur employé quitter l’entreprise pour en démarrer une bien à eux. Néanmoins, ces dirigeants sont prêts à s’engager auprès de ces individus car ils ont grandement besoin de leur dynamisme et des idées novatrices qu’ils inspirent.

Le passage d’entrepreneur à propriétaire d’entreprise

Selon une étude récente, « Indice entrepreneurial québécois 2016 », produite en partenariat par l’Institut d’entrepreneuriat la Banque Nationale, HEC Montréal (IEBN) et la firme Léger, 42.2% de la population active âgée entre 18-34 ans, 26.5% des 35-49 ans et 9.5% des 50-64 ans, ont l’intention de démarrer leur propre entreprise. Ceci est en soit une excellente nouvelle. Ce qui est encore plus encourageant est que le taux global des individus désirant partir en affaires a triplé de 2009 à 2016, passant de 7.0% d’intention à 21.0%.

suziebeaudoin_entrepreneurfromatobe_intentionsdemarrerentreprise

15.1% des 18-34 ans, 15.3% des 35-49 ans et 5.3% des 50-64 ans sont passés à la prochaine étape, soit celle d’entreprendre des démarches afin de débuter le processus de création d’une entreprise.suziebeaudoin_entrepreneurfromatobe_demarcheslancemententreprise

Combien de personnes sont-elles passées à l’acte ? Selon cette même étude, seulement 5.2% des 18-34, 12.2% des 35-49 ans et 9.5% des 50-64 ans ont ouvert leur propre entreprise.  Globalement, entre l’intention et la concrétisation, le taux est passé de 21.0% à 7.8% !suziebeaudoin_entrepreneurfromatobe_lancemententreprise

Obstacles à l’entrepreneuriat

Le plus gros obstacle rencontré pour la plupart des individus dans la création de leur propre entreprise est de nature financière. La non obtention d’une source de financement compte dans 58.1% des cas avec 32.4% des individus n’ayant pas suffisamment d’économies personnelles leur permettant d’accéder au crédit dont ils auraient besoin pour débuter leur entreprise.  Ces inquiétudes financières personnelles touchent 40,1 % des 35-49 ans versus 24,6 % des 18-34 ans. Ce sont dans 35.8% des cas des femmes et 29.9% des hommes.

Une autre réalité qui entre souvent en ligne de compte lorsqu’on désire partir notre propre entreprise est le manque de connaissances et de soutien. En tant qu’entrepreneur, vous faites face à de nombreuses décisions d’ordre stratégique, sans jamais réellement savoir qu’elles sont les bonnes décisions à prendre. Par ailleurs, certains entrepreneurs ne jouissent pas du support de leur entourage les laissant ainsi sans personne sur qui compter, et avec qui, ils peuvent partager leurs pensées et idées.

On comprend vite qu’avec ces types d’obstacles, on puisse se sentir aisément dépassé et simplement décider de tout laisser tomber. Mais qu’en serait-il si vous pouviez bénéficier d’un accompagnement ?

Obtenir le soutien d’un mentor

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un mentor ? Quelle est la différence entre un mentor, un conseiller, un coach et un consultant ?  Simplement dit, un conseiller, un coach et un consultant mettent l’accent sur l’acquisition de connaissances et le « savoir-faire ».  Certains les catégoriseront davantage, en soulignant le fait que les conseillers offrent une direction, que les coaches vous aident à développer vos habilités et que les consultants vous font des recommandations.  Et le mentor dans tout ça ? Je crois que Shawn Hitchcock l’a très bien exprimé dans l’une de ses fameuses citations : « Un mentor habilite une personne à entrevoir un futur et de croire qu’il est possible de l’atteindre ».  En d’autres mots, à l’aide d’une connaissance accrue du monde des affaires, de sa sagesse et de son expérience acquise au fil du temps, un mentor peut aider un entrepreneur à trouver des réponses à ses questions. Non seulement au niveau du développement de son « savoir-faire » mais également au niveau de son « savoir-être » qui contribueront à un démarrage d’entreprise réussi.

En tant que futur propriétaire d’entreprise, vous « ne savez pas ce que vous ne connaissez pas ». Reconnaître que vous « ne savez pas » est la première étape de la création, et allez chercher le soutien d’un mentor est probablement la deuxième meilleure étape que vous puissiez faire pour vous permettre d’avancer tout en redéfinissant vos compétences.

Petit retour à ma citation initiale… Suis-je un entrepreneur ?  Oui, définitivement.  J’ai entrepris et parti deux entreprises au cours des dernières années et dirige présentement le département Marketing d’une entreprise de TI. J’ai également le privilège et la joie de mentorer des entrepreneurs depuis 2014 ainsi qu’agir en tant qu’Ambassadrice mondiale pour Rare Birds.  C’est pour moi un réel plaisir d’échanger avec des individus qui partagent cette passion commune de créer et de bâtir une entité qui leur est propre. Leur passion me nourrit et me procure l’occasion de donner au suivant.

Revenons à vous maintenant.  Si vous choisissez de faire la transition d’entrepreneur à propriétaire d’entreprise, s’il-vous-plaît soyez indulgents et n’oubliez pas les deux points suivants : Premièrement, la réussite d’une entreprise n’est pas immédiate.  La plupart des entrepreneurs s’y prennent à plusieurs reprises, voire 2.3 fois en moyenne selon une récente étude, avant d’établir une/// entreprise prospère. Et deuxièmement, il existe des sources d’aide : sous forme d’aide financière et d’appui à l’habilitation.  Il n’y a pas de honte à demander de l’aide. Profitez des divers programmes financiers qui s’offrent à vous et n’hésitez pas de bénéficier de l’accompagnement de quelqu’un qui est passé par les même démarches, quelqu’un qui a rencontré les même obstacles et questionnements que vous.

Alors allez hop entrepreneurs, montez en selle et partez !
Don’t waste that drive – worst you could say is I tried!

 suziebeaudoin_entrepreneurfromatobe_tobeornottobeanentrepreneur-2_fr

Référence :

Indice entrepreneurial québécois 2016

Auteur : Suzie Beaudoin, Mentor d’affaires

J’accompagne depuis 2014 les entrepreneurs dans les hauts et les bas de la merveilleuse aventurede partir en affaires.  C’est dans la conjugaison de leur passion, leur génie, leurs connaissances, mon expérience et mon écoute que les portes s’ouvrent sur de belles collaborations où le savoir-faire etsavoir-être de l’entrepreneuriat prend tout son sens et son envol. SuzieBeaudoin.com